logo
L' U.C.G.L.
Nos travaux
Recherche
Recherche

 1102792 visiteurs

 10 visiteurs en ligne

Texte à méditer :   "Celui qui ne sait pas d'où il vient ne peut savoir où il va, car il ne sait pas où il est.
En ce sens, le passé est la rampe de lancement vers l'avenir".
Archiduc Otto de Lorraine-Habsbourg
Union des Cercles Généalogiques Lorrains
  
Vous êtes ici :   Accueil » Arts et Musées

Arts et Musées

De la plus ancienne église de France à Metz (Saint-Pierre-aux-Nonnains - VIème siècle) aux maison de 1900, dont le style s'épanouit à Nancy avec l'École qui porte le nom de la ville, l'art est dans la rue accessible à tous.

La place Royale de Nancy et son ensemble du XVIIIème siècle constituent un chef d'œuvre unique de l'art classique à contempler certains monuments depuis la terrasse des cafés. Les œuvres d'art plus discrètes se trouvent dans les collections particulières ou dans les nombreux musées (plus de cent !). Savez-vous, par exemple, que la Lorraine a été à toutes les époques la patrie des graveurs ? En effet, aucune autre région au monde ne peut revendiquer autant de maîtres du trait que la province de Lorraine. L'art de la gravure est surtout représenté par Jacques Callot (1592-1635) qui est l'artiste le plus universellement connu. L'armateur peut encore acquérir de ses gravures et tout le monde a pu admirer, dans les musées ou en reproduction, des séries célèbres comme les misères de la guerre, les grandes planches du siège de la Rochelle, la foire de l'Impruneta, la Tentation de Saint-Antoine, la Noblesse lorraine, la Grande chasse, etc.

Avant Callot, il faut nommer Nicolas Béatrizet et surtout le maître du maniérisme, Jacques de Bellange (1575-1617). Après Callot, le graveur Israël Sylvestre (1621-1691) a produit une trentaine de cuivres sur la Lorraine et une collection étonnante de gravures présentant des monuments de Rome et de Paris au trait toujours précis. Sébastien Leclerc (1637-1714) graveur messin habile et prolifique, puisqu'on connaît 3 400 planches composant son oeuvre gravée. Le XVIIIème siècle a connu la célébrité des Collin, graveurs charmants, précis et pleins de fantaisie.

Au XIXème siècle, Jean-Jacques Grandville, né à Nancy (1803-1845) fut le plus fécond des illustrateurs. Il utilise largement le nouveau procédé d'impression lithographique. On doit à Grandville une foule de caricatures satiriques et politiques, ainsi que des illustrations de nombreux ouvrages. A cette époque, le Vosgien Henri Valentin (1820-1855) produisait ses dessins d'actualité et scènes pittoresques pour le célèbre magazine "L'Illustration" et le "Magasin Pittoresque". Valentin gravait ses dessins sur bois, comme un peu plus tard, l'excellent illustrateur Paul-Emile Colin (1867-1949). Parmi les graveurs contemporains, le nom d'André Jacquemin (1904-1992) est le plus célèbre. Cet artiste a produit plus de 3 000 cuivres gravés et a illustré 32 ouvrages. Gravures sur cuivre ou sur bois, Michel Jamar produit une oeuvre abondante et pleine de fantaisie. Roger Marage est considéré comme le meilleur artiste graveur actuel. Mais il ne faut pas négliger les autres grands talents de notre époque : Jacques Hallez, Claude Weisbuch, Roland Grunberg...

La Lorraine est le pays de l'art de la gravure, mais il ne faut pas méconnaître les autres formes artistiques... L'architecture romane, gothique ou même École de Nancy, l'art du vitrail, la sculpture avec notamment la fameuse École de Saint-Mihiel, dont les Richier étaient les maîtres de talents. Les Adam et les Clodion à l'époque baroque. La Lorraine du XVIIème siècle peut s'enorgueillir d'avoir donné le jour à Claude Gellée dit le Lorrain, maître du paysage et surtout à Georges de La Tour (Vic-sur-Seille 1593 - Lunéville 1652). Cet artiste tout imprégné de piété franciscaine nous offre une peinture émouvante aux tons chauds à la fois silencieuse, sereine et secrète. On peu admirer des œuvres de De La Tour au Musée historique lorrain à Nancy, au musée départemental de Vic-sur-Seille, au Musée d'Épinal et à celui de Remiremont.

Plus de cent musées sont dispersés en Lorraine. On peut également considérer les châteaux comme étant des musées, car certains renferment de riches collections. De la maison rurale au Musée de l'aviation, il y a le choix des thèmes. Par exemple, il y a trois musées de la bière (Stenay, Saint-Nicolas-de-Port et Ville-sur-Illon). Les souvenirs de guerre sont nombreux, surtout aux endroits des grandes batailles de 1870 et 1914-1918. L'originalité n'est pas absente ; ainsi on peut visiter par exemple le Musée du sabotier (Soucht), Musée du téléphone (Nancy), Musée du cheval (Gondrecourt-le-Château), Musée-scierie du Haut-Fer de la Hallière (Raon l'Etape), Musée de la broderie (Gondrecourt-le-Château), Musée de l'Imagerie (Epinal, évidemment !) etc.
 
Jean-Marie CUNY


Date de création : 05/01/2008 @ 22:21
Dernière modification : 25/03/2009 @ 22:27
Catégorie : - La Lorraine
Page lue 5320 fois